Les stages de sensibilisation à la sécurité routière

Qu’est-ce qu’un stage de sensibilisation à la sécurité routière?

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière (stage permis à points) a pour vocation de faire prendre conscience aux conducteurs ayant commis des infractions des dangers de la route et des limites physiques, psychiques et physiologiques. Il se déroule en groupe (entre 15 et 20 personnes) et est assuré par un professionnel de la sécurité routière et un psychologue. Une attestation de suivi de stage est remise au conducteur qui permet, à ce dernier, de récupérer jusqu’à 4 points sur son permis de conduire.  

Déroulement du stage:  

Le stage est réparties sur deux jours consécutifs. Les participants sont invités à discuter de sujet comme l’alcool, la drogue au volant ou les lois physiques.

1 er jour /matin 
o Accueil des participants et présentation du stage 
o Tour de table (les participants expliquent pourquoi ils suivent le stage),   o information sur les chiffres et la politique de Sécurité Routière  o Approche systémique de l’accident  
o Questionnaire d’auto-évaluation des connaissances  o Perception et physiologie du conducteur 
o Réflexions sur nos motivations et l’infraction au volant 

• 1er jour après-midi :  
o Le déroulement d’un accident, 
o comportements au volant,  
o situations d’infraction 

• 2ième jour /matin 
o Analyse d’un accident réel 
o Les lois physiques et leurs conséquences sur la conduite 

• 2ème jour après-midi :  
o L’alcool, les drogues et médicaments et la conduite 
o Nos représentations autour de la conduite 
o Correction du questionnaire d’évaluation 
o Tour de table et évaluation du stage 

La participation au stage.    

La participation à un stage est soit à l’initiative du conducteur soit imposée (suite à une infraction au code de la route).   

• Participation à l’initiative du conducteur
 
Tout conducteur ayant commis une infraction sanctionnée par un retrait de points peut choisir d’effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière.    

Attention: Il faut minimum UN an et un jour entre deux stages de sensibilisation.    

• Participation obligatoire  
La participation à un stage est obligatoire pour tout conducteur qui, en période probatoire, a commis une infraction sanctionnée par un retrait d’au moins 3 points.  

Le stage se substituant à l’amende, à l’issu du stage, le centre de formation délivre une attestation de suivi de stage et un document de demande de remboursement de l’amende à adresser au Trésor public.     À noter : le fait de ne pas se soumettre à cette obligation est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 4ème classe (135 € ) et d’une suspension du permis.    

Le stage de sensibilisation permet de récupérer jusqu’à 4 points dans la limite des 12 points maximum du permis ou, pour les conducteurs en période probatoire, dans la limite du nombre maximum de points qu’il peut, théoriquement, avoir.   

Attention : afin de pouvoir suivre un stage, le permis de conduire doit impérativement être valide, c’est-à-dire que le solde de points ne doit par être égale à zéro. 

• Alternative à une sanction judiciaire ou peine complémentaire  
Le stage de sensibilisation à la sécurité routière peut être prononcé comme peine complémentaire pour certaines infractions graves (stupéfiant, alcoolémie…) ou comme une alternative à des poursuites judiciaires. Dans ce dernier cas, il se substitue à toutes les autres sanctions (amendes, retrait de points, etc).

Attention: dans ces cas là, le stage ne permet pas de récupérer des points sur son permis.  

•  Coût  
Le coût du stage varie en fonction des centres. Il en coutera aux conducteurs, entre 150 et 250 euros pour y participer.